Pages : Sommaire - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9

7. L'entre deux guerres

Il y a sous les couleurs du H.A.C., club omnisport, environ 800 sportifs de diverses disciplines qui ont à leur disposition trois beaux stades (Sanvic, Bléville, Cavée-Verte), trois terrains d'entraînement, neuf courts de tennis. Le club a un foyer et édite un bulletin hebdomadaire.

Son équipe d'association est finaliste de la Coupe de France en 1920 ; demi-finaliste en 1923-24 ; elle va en 31-32 jusqu'aux ¼ de finales avec les Puga, Glemot, H. Lafaurie, Postel, Cleron etc… ; elle remporte en 1926, à Paris, le Tournoi des As. Plusieurs de ses autres sections gagnent, comme les footballeurs, le championnat de Normandie.

En 1924 a été créée une section de cross-country qui fait une belle moisson de lauriers jusqu'en 1930-31.

Le basket, qui a démarré en 1922, s'inscrit plusieurs fois au tableau d'honneur du championnat de Haute-Normandie. Le basket féminin a débuté un peu plus tard, en 1930, mais les joueuses ciel et marine ne tardèrent pas à enlever leur premier championnat de Normandie en 1936 et allèrent jusqu'aux demi-finales du championnat de France en 1938.

Dans l'histoire du H.A.C., 1933 est pour la section de football-association une très importante date. C'est en effet celle du passage du Rubicon menant au professionnalisme, mais il se généralisait en France, et il apparut bien vite qu'il fallait suivre le mouvement sous peine de disparaître comme grand club de football. " Ce ne fut, écrit André Vassenet, président de la section football, qu'après avoir épuisé tous les moyens de rester fidèles aux principes de l'amateurisme que nous avions si ardemment défendus. "

Une subtilité du règlement sauvait un peu la face puisqu'il ne s'agissait que de l'autorisation donnée aux clubs amateurs d'utiliser des joueurs professionnels. En fait, c'était seulement ménager une transition, l'équipe allait bientôt être uniquement constituée de professionnels. Evolution fatale.

Les débuts furent difficiles. Il fallait s'y attendre. Mais avant la deuxième guerre le rodage était achevé et ça commençait à tourner rond.

Plus que le premier conflit (14-18), le second conflit perturba le fonctionnement du club. Néanmoins il parvint à subsister, malgré les novations administratives et malgré surtout les bombardements et leurs destructions.

Dès après la guerre, le H.A.C. reprend une activité normale. A côté du football-association, toutes ses sections sortent de leur léthargie. De nouvelles sections sont même constituées : volley-ball (1943), boxe (1944), badminton (1947), bridge (1949), tir (1950), tennis de table (1964) et hand-ball (1972) après l'entente H.A.C.-C.A.H.P.A. conclue en 1971.

Mais jusqu'à nos jours la vie du H.A.C., surtout de la section football, n'alla pas sans heures sombres et heures fastes. L'heure la plus sombre sonna en 1956. Tout semblait perdu lorsque vint le salut grâce à Europe 1 qui consacra, avec plein succès, une de ses célèbres émissions " Vous êtes formidables " à la renaissance du football sous les vieilles couleurs ciel et marine. Trois ans plus tard, en 1959, sonnait le joyeux carillon d'une heure faste entre toutes : l'équipe de football du H.A.C. réunissait cette année-là un extraordinaire triplé, gagnant la Coupe de France, le championnat de 2e division et le challenge des champions.

Ces mémorables événements et quelques autres sont détaillés en des chapitres spéciaux.

Pour conclure ici cet historique d'ensemble, constatons qu'avec un effectif dépassant 2000 membres, le H.A.C. aujourd'hui est un vigoureux centenaire. Le nombre imposant de jeunes, qui portent ses couleurs, en témoigne et constitue une solide assurance d'avenir.

Pages : Sommaire - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9